contenu principal

Qui sommes-nous

Importance des ressources extractives comme facteur de développement

Mine de fer en Afrique du Sud

Les industries extractives peuvent contribuer au développement économique d’un pays. En effet, un secteur extractif bien géré génère des recettes publiques dont l’ensemble de la population peut profiter. Il favorise en outre la construction d’infrastructures et la création d’emplois et de postes de formation, en particulier dans les industries de sous-traitance et de transformation en amont et en aval. En favorisant parallèlement la création de secteurs économiques secondaires, il réunit les conditions nécessaires à une croissance économique durable. Ce sont là les raisons qui expliquent l’importance du secteur extractif pour la politique du développement.

Un nombre croissant de pays en développement se sont donné pour objectif de mieux tirer profit de leurs richesses en matières premières. Cependant, pour que le secteur extractif apporte des recettes à l’État et que ces recettes trouvent un emploi efficace, il faut réunir ou pouvoir réunir des conditions d’ensemble favorables. En effet, une faiblesse des institutions publiques et du cadre juridique, la corruption et le manque de participation de la société civile aux processus de décision risquent de contrecarrer les effets positifs que le secteur extractif pourrait avoir. Il peut en résulter des atteintes aux droits humains, des problèmes environnementaux et des retombées sociales préjudiciables pour la population locale.

Il est donc de la plus haute importance d’ancrer des stratégies de durabilité à tous les niveaux de la politique menée dans le domaine des matières premières. Parmi ces stratégies, il faut citer en premier lieu la mise en œuvre de principes de bonne gouvernance, l’existence d’institutions (financières) performantes, la transparence et la lutte contre la corruption. Il est également essentiel de tenir compte des incidences écologiques et des répercussions sociales. La mise en place d’un secteur extractif efficace exige en outre qu’il existe de bonnes relations de coopération entre les institutions publiques et le secteur privé. Les institutions publiques doivent être en mesure de gérer et de contrôler les industries extractives, afin que les entreprises du secteur respectent les dispositions légales et s’acquittent ponctuellement de leurs impôts et taxes. Ces mesures permettent en même temps d’améliorer le climat des investissements et facilitent ainsi l’émergence ou le renforcement de l’industrie de transformation dans le pays.

Les gouvernements sont confrontés au défi majeur de concevoir et de mettre en œuvre des approches de solution qui soient à la fois équilibrées et globales. Le secteur extractif peut ainsi déployer tout son potentiel et devenir un moteur de développement économique et social dans le pays.

Lexikon der Entwicklungspolitik

Fermer la fenêtre

 

Seite teilen