contenu principal

International

La Vision du régime minier pour l’Afrique

Participation des habitants de Musebeya au dialogue public sur la participation politique, Ruanda

Adoptée par l’Union africaine et les ministres africains des mines en 2009, la Vision du régime minier pour l’Afrique est considérée comme une étape importante dans l’harmonisation des dispositions règlementaires régissant le secteur minier. La Vision minière africaine (VMA) définit une stratégie d’industrialisation et de développement de l’Afrique basée sur les ressources. Elle recherche une exploitation transparente, efficace, sociale et écologique des ressources minérales dans le but d’appuyer une dynamique de croissance durable et socialement équitable ainsi que d’accroître la contribution de ce secteur au développement socio-économique d’un pays. Les approches retenues par la VMA pour atteindre ses objectifs sont variées. Elles englobent des mesures visant à améliorer les capacités de planification, de gestion et de pilotage des institutions publiques, à structurer et à formaliser l’exploitation minière artisanale et à petite échelle, à développer les énergies et l’infrastructure ainsi qu’à mettre sur pied des industries (de sous-traitance) parallèlement, en amont et en aval du secteur et à négocier des relations contractuelles équitables.

Parce qu’elle est l’initiative panafricaine la plus importante du secteur minier, la VMA a le potentiel de servir de norme directrice pour aménager le secteur minier africain sur la base des principes de bonne gouvernance, de transparence et de durabilité. Un plan d’action a été convenu en décembre 2011 pour la mise en œuvre de la VMA. Ce plan prévoit de renforcer la coopération dans les domaines de la mise en place de systèmes d’informations géologiques, de l’administration du secteur minier et de l’introduction de normes environnementales et sociales.

L’Union africaine a chargé le Centre africain de développement minier (CADM) de mettre la VMA en œuvre dans les différents pays membres. Ce Centre est soutenu dans sa tâche par le programme sectoriel « Ressources extractives et développement ». Ce soutien se concrétise notamment par l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie panafricaine de communication de la VMA ou encore par un appui aux processus d’analyse et de stratégie. Des mesures concrètes sont notamment réalisées au Burundi, au Mali, au Liberia et en Sierra Leone. En 2014, le programme sectoriel a en outre accompagné l’élaboration d’un guide intitulé « Country Mining Vision Guidance » pour la mise en œuvre de la VMA. Le programme collabore au plan technique et sur le fond avec le CADM pour la mise en œuvre d’autres activités. Il est prévu, par exemple, d’élaborer en commun une norme mondiale de rapport sur les stratégies locales d’approvisionnement et les chaînes de valeur, d’établir une matrice des infrastructures pour l’Afrique de l’Ouest et de réaliser des activités dans le domaine de l’industrie minière artisanale et à petite échelle.


Lexikon der Entwicklungspolitik

Fermer la fenêtre

 

Seite teilen